Fast Business. Slow information.

Wydden Magazine #1

Au programme du premier numéro de Wydden Magazine

Gros Dossier : Après quoi l’entrepreneur court-il ?
Faux Bad Buzz : Quand les marques se foutent de nous
Lisbonne : Et si la capitale des startups était portugaise ?
Bring Unsexy Startup Back
La face cachée du Crowdfunding
Où sont les femmes dans l'industrie des jeux vidéo made in Québec ?
#Transhumanisme et innovation
Les startups réinventent la politique en Grèce ?

Mais aussi : Ashton Kutcher, l’histoire du t-shirt gris de Zuckerberg, le CEO en 2035…

Et sur la toile ça dit quoi ?

Manifesto

L'actualité va si vite que nous avons l'impression de ne rien retenir. La culture entrepreneuriale se nourrit d’articles annonçant des levées de fonds, des concours et présente pléthore de startups qui disruptent tout et n’importe quoi, avec pour ambition d'uberiser leur secteur.

Nous sommes entrepreneurs, comme vous. Nous lisons, recherchons et nous informons beaucoup. Comme vous. Et nous avons souvent la drôle de sensation de lire toujours la même chose. Probablement comme vous.

Où sont donc passés les contenus de fond, ceux qui nous font réfléchir, ceux qui nous confrontent à nos certitudes, nous donnent envie d'interagir, et nous permettent de nous forger notre propre opinion? Le web et la course à l'audience ont-ils fait perdre tout sens critique, nous ont-ils contraints à une similitude éditoriale et un fouillis informationnel ?

Nous voulons aujourd’hui proposer un contenu différent. Un contenu unique. Un contenu libre de tout modèle de masse, de tout annonceur, de toute bien-pensance entrepreneuriale uniformisée. Et de toute rapidité. La course à l'actualité, l'exclusivité n'apportent jamais d'analyse poussée.

Wydden est le premier magazine papier "Slow Information" pour les entrepreneurs et les startupers. Nous pensons que ce n'est pas parce que le business doit aller vite, que l'on ne peut pas prendre le temps de penser, de s'informer. Sans notifications. Le papier pour que l’information devienne palpable et qu’elle puisse être conservée dans la durée.

Il est temps d’aborder des sujets uniques, de les traiter en profondeur, et d’y apporter notre vision d’entrepreneurs. Par nous, pour nous. À une époque où nous avons l’impression d’avoir réponse à tout en quelques clics, notre devoir est de poser les bonnes questions. Il est temps de créer du contenu qui nous ferait perdre cette habitude de tout lire en travers, en diagonale, en pointillé. Pire, de faire du contenu que nous ne pourrions pas partager sur les réseaux pour nous faire mousser. Et dont la titraille ne serait pas un appel au clic délibéré.

Wydden est né de la frustration de voir des analyses qui n’apportent rien, des JT qui utilisent le mot startup à tout va et d'un manque criant de recul. Il se veut être le magazine d’une frange de l’écosystème entrepreneuriale qui a conscience de la nécessité de se questionner pour garder l’esprit vif. Et qui comprend qu’un magazine libre et qui pousse à la réflexion a fait le choix de ne pas se financer par la publicité pour conserver une liberté d’exécution totale. La liberté est à la base de tout processus de réflexion. La réflexion est à la base de tout processus créatif.

Tout va si vite, ralentissons. Réfléchissons. Créons.

Wydden.